Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une vraie salle de cinéma pour Netflix





Le 26 Novembre 2019, par

Après le passage, réussi, des cassettes vidéo et des DVD envoyés par la poste au streaming, le groupe Netflix semble vouloir s’ancrer de plus en plus dans le monde réel. Une première étape a été franchie avec un contrat d’exploitation d’un cinéma à New York. Une première et un coup de pression sur le secteur.


Netflix va exploiter le Paris Theatre de New York

pixabay/Jade87
pixabay/Jade87
Lundi 25 novembre 2019, le spécialiste de la vidéo à la demande en streaming Netflix a confirmé qu’il allait exploiter un vrai cinéma. Il s’agit du Paris Theatre de New York, idéalement situé en face de Central Park et à côté de la 5e Avenue. Ainsi faisant, le groupe a surtout sauvé un des derniers cinémas indépendants de la ville.

Face à la concurrence des cinémas multi-salles et du streaming, ces petits cinémas ont la vie dure et de nombreux sont menacés de fermeture faute de fréquentation. Netflix n’utilisera toutefois l’unique salle du Paris Theatre que pour ses propres films. Une continuité, pour Netflix, qui avait déjà opté pour le Paris Theatre pour la projection de Marriage Story, film produit par Netflix avec les acteurs à succès Scarlett Johansson et Adam Driver.

Pas de rachat, encore, pour Netflix

Le géant de la vidéo en streaming n’a pas racheté le cinéma : selon le site Deadline, le groupe aurait signé une licence d’exploitation pour 10 ans avec les propriétaires. «  Le cinéma iconique restera ouvert et deviendra un lieu pour les événements spéciaux de Netflix, les projections et les sorties en salles » a précisé le groupe sur Twitter.

L’objectif de Netflix, outre d'avoir pignon sur rue à New York, est de faire pression sur le secteur, notamment concernant la distribution des films en streaming après leur sortie en salle. Aux États-Unis, un délais de trois mois est obligatoire pour qu’une plateforme de streaming puisse diffuser un film sorti dans les canaux classiques de distribution. Trop long pour le groupe qui voudrait le faire réduire alors que la multiplication des plateformes de streaming lui crée une concurrence directe et que le groupe a perdu de nombreuses licences, notamment les licences Disney.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook