Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Unédic : la dette atteindra les 71 milliards d’euros en 2022





Le 26 Février 2021, par Paolo Garoscio

Le gouvernement a tout fait pour soutenir l’économie, notamment en déployant massivement le chômage partiel remboursé intégralement par l’État. Une dépense couverte, parmi d’autres, par l’Assurance-chômage et qui aura pour effet de faire exploser son déficit et sa dette. Une mauvaise nouvelle pour un régime qui espérait être dans le vert dès 2021.


L’Assurance-chômage toujours dans le rouge en 2021 et 2022

Pixabay/Brun-nO
Pixabay/Brun-nO
Eric Le Jaouen, président Medef de l’Unédic, a dévoilé le 24 février 2021 les estimations des dépenses et de la dette du régime pour les années 2020, 2021 et 2022. Des prévisions qui tranchent fortement avec celles de février 2020, avant la crise de la Covid-19 et lors desquelles l’Unédic prévoyait des comptes dans le vert dès 2021. Mais les dépenses auront explosé en 2020 et continueront de peser lourd sur les comptes du régime en 2021 et 2022.

Ainsi, entre les prévisions de février 2020 et celles de février 2021, le déficit de l’Unédic pour 2020 aura tout simplement été multiplié par 20 : de 900 millions d’euros de déficit en 2020 attendus en février 2020, le déficit atteint finalement 17,4 milliards d’euros sur la même période selon les estimations 2021.

Et la tendance se poursuivra en 2021 et 2022 : alors que l’Unédic s’attendait, pré-crise, à un bénéfice de près de 10 milliards d’euros, le régime subira une perte de plus de 16 milliards.

La dette attendue multipliée par deux

Les prévisions de l’Unédic ne tiennent par ailleurs pas compte des possibles difficultés que le gouvernement pourrait rencontrer dans la lutte contre la pandémie et qui pourraient faire augmenter encore ses dépenses. Mais même dans le meilleur des scénarios, la facture sera lourde.

Avant la crise, l’Unédic tablait sur une dette de 32 milliards d’euros à l’horizon de 2022, après avoir passé deux ans dans le vert. Finalement, les dépenses explosant, c’est vers une dette de 71 milliards d’euros, soit plus de deux fois plus, que se dirige l’Assurance-chômage en 2022.

 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook