Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Union européenne : pas de sanctions pour le Portugal et l’Espagne





Le 27 Juillet 2016, par

L’Espagne et le Portugal étaient en proie à une amende massue : en raison de leurs dérapages budgétaires, les deux pays encourraient en effet une amende de 0,2% de leur PIB infligée par la Commission européenne. Il n’en sera finalement rien.


Fin du psychodrame espagnol et portugais à Bruxelles. Le collège des 28 commissaires européens a en effet décidé d’annuler purement et simplement les amendes dont les deux pays devaient écoper pour cause de dérapages budgétaires. « Des sanctions même symboliques n'auraient pas permis de corriger le passé et n'auraient pas été comprises par les peuples » a déclaré Pierre Moscovici, le commissaire attaché aux Affaires économiques.

De plus, au moment où l’UE doit faire face au Brexit, le timing n’aurait pas été très bon pour accabler deux pays qui ont fait de gros efforts pour revenir dans les clous de la rigueur européenne. Le Portugal a affiché un déficit de 4,4% de son PIB en 2015, l’Espagne de 5,1%. On est loin effectivement des 3% exigé par l’Union européenne et le pacte de stabilité.

Les deux pays n’en ont toutefois pas terminé avec Bruxelles. Sur le front des fonds structurels, la Commission doit maintenant statuer sur la suspension totale ou partielle des engagements : 0,5% du PIB ou 50% des engagements pour 2017. Bruxelles se garde un peu de temps avant de décider quoi que ce soit dans ce dossier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : europe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook