Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

VTC : le gouvernement veut un prix plancher pour les courses





Le 24 Novembre 2017, par

Le secteur des véhicules de tourisme avec chauffeur pourrait être plus sévèrement encadré par les autorités. Le 8 décembre, le ministère des Transports organise une réunion avec les professionnels pour mettre en place de nouvelles réglementations.


Selon un courrier envoyé par Elisabeth Borne, la ministre des Transports, aux entreprises concernées, les autorités veulent mettre en place une tarification minimum et encadrer le temps de conduite des chauffeurs. Les Echos, qui ont pu consulter le courrier, rappellent que le gouvernement a commencé à préparer les esprits à ces changements la semaine dernière via un communiqué, mais il n'a pas donné de date. Il est pourtant probable que ces mesures soient intégrées dans le projet de loi sur les mobilités programmé pour l'année prochaine.

Cette recommandation d'une tarification minimum a été avancée par le médiateur du secteur, Jacques Rapoport. Ce dernier avait calculé qu'un chauffeur de VTC gagnait en moyenne 1 700 euros mensuels nets… mais en travaillant 60 heures par semaine, et sans congés payés. Bien sûr, la question d'un tarif minimum ne fait pas les affaires des entreprises de VTC, vent debout contre cette proposition de créer un prix plancher pour les courses. Cette menace pourrait aider le gouvernement à faire passer d'autres législations.

Comme par exemple la définition de durées maximales de travail et la mise en place d'un système de contrôle, soulignait le médiateur. Jacques Rapoport a pu constater que certains chauffeurs réalisaient de 15 à 18 heures de courses chaque jour pour gagner suffisamment pour vivre. Des abus qu'il convient de réduire. Les entreprises de VTC sont donc une fois de plus sur la sellette.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vtc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook