Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vers un choc de simplification pour l'implantation des entreprises étrangères





Le 25 Novembre 2019, par Olivier Sancerre

Les formalités administratives sont un serpent de mer qu'il est bien difficile de dompter. En particulier pour les entreprises étrangères qui voudraient s'établir en France.


Les tracasseries administratives sont un obstacle

Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d'État à l'Économie, a admis qu'il fallait encore faire sauter l'obstacle des formalités administratives trop contraignantes pour les entreprises étrangères qui voudraient s'installer en France. L'attractivité de l'Hexagone est toujours très élevé, malgré la crise des « gilets jaunes », mais les tracasseries administratives continuent de représenter un obstacle. Il s'agit d'un « enjeu majeur », selon la secrétaire d'État interrogée par BFM Business.

Au classement de l'attractivité des pays du World Economic Forum, la France continue de pointer au-delà de la 100e place en partie à cause de ce « problème de simplicité ». Après avoir résolu les problèmes de la fiscalité, du marché du travail et de la formation, le gouvernement doit maintenant en effet « simplifier » le processus d'installation en France.

Un projet de loi dans les prochaines semaines

La simplification remonte effectivement comme un « point du problème », relève-t-elle. « On met deux fois plus de temps à installer un nouveau site que la Suède, qui a une législation environnementale plutôt 'mieux-disante' que la nôtre ». C'est pourquoi une proposition de loi sera déposée dans les prochaines semaines, en se basant sur propositions du rapport du député LREM Guillaume Kasbarian. 

Parmi les chantiers à mettre en œuvre, il faut sécuriser les porteurs de projet quand de nouvelles réglementations se mettent en place. Un portail numérique unique sera aussi développé pour permettre aux industriels de suivre leurs dossiers. Les préfets devraient également autoriser le démarrage de tout ou partie des travaux, après consultation du public, mais « sans attendre l’autorisation environnementale ».




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook