Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vers un malus plus important pour les voitures lourdes





Le 27 Juin 2023, par Aurélien Delacroix

Objectif, encore et toujours : réduire les émissions de CO2. Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, a annoncé que le seuil de la taxe appliquée aux véhicules neufs thermiques pesant plus de 1,8 tonne pourrait être abaissé dès le budget 2024. Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'un plan plus vaste pour la sobriété énergétique.


Un malus plus sévère pour les véhicules lourds

En réponse à l'urgence climatique, le gouvernement envisage d'étendre la taxe qui frappe actuellement les voitures neuves thermiques de plus de 1,8 tonne. Cette taxe, ou malus, devrait être progressivement abaissée, a indiqué Clément Beaune lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. En agissant ainsi, le gouvernement espère freiner l'achat de véhicules lourds qui, du fait de leur poids, consomment plus d'énergie et émettent plus de CO2, contribuant ainsi au réchauffement climatique.

Cette mesure fait partie du deuxième volet du grand plan de sobriété énergétique présenté le 20 juin, qui comprend également des initiatives comme l'encouragement au covoiturage, l'achat de téléphones reconditionnés par les ministères, l'interdiction de climatiser les bâtiments à moins de 26 degrés et la mobilisation de 250.000 écodélégués parmi les collégiens et lycéens.

L'acte II du plan de sobriété énergétique

La spécificité de cette mesure fiscale est qu'elle ne devrait pas toucher les voitures électriques en 2024. Le ministre a déclaré que l'objectif est de promouvoir le développement de ces véhicules qui émettent moins de CO2 que leurs homologues thermiques. « Il faut être cohérent », a-t-il souligné, ajoutant que « c'est le sens de l'histoire de prendre en compte des critères de poids ».

Cette stratégie fait écho à la tendance mondiale à la transition énergétique vers des sources d'énergie plus propres et plus durables. Les détails concernant les nouveaux seuils de poids pour l'application de la taxe seront discutés dans le cadre du projet de loi de finances 2024, ont indiqué des sources gouvernementales. L'objectif ultime de ces mesures est de réduire la consommation d'énergie de la France et de faire avancer le pays sur la voie d'une économie plus respectueuse de l'environnement.



Tags : malus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook