Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Viacom et CBS vont fusionner pour peser sur le marché du streaming





Le 16 Août 2019, par

Les deux géants américains du divertissement, Viacom et CBS, vont se réunir au sein d'un seul et même ensemble qui s'appellera tout simplement… « ViacomCBS ». Un nouvel acteur de poids sur le marché du streaming.


Si c'est le patron de Viacom, Bob Bakish, qui sera à la tête de la structure, CBS prendra la part du lion de la nouvelle entité : le groupe détiendra 61% du capital de ViacomCBS, 39% étant détenu par Viacom. Le groupe réuni met en avant sa capacité « unique » à produire du contenu « de qualité et populaire à l'échelle mondiale ». Il y a de quoi avoir la tête qui tourne quand on voit les marques, les réseaux et les franchises en possession de ViacomCBS : les chaînes MTV, Comedy Central, le studio Paramount (avec les films Transformers, Mission Impossible) pour Viacom ; CBS est opère un groupe de télévision hertzienne de premier plan aux États-Unis, l'entreprise possède aussi la chaîne Showtime qui produit des séries comme Dexter, Homeland ou encore Twin Peaks.

Le catalogue des deux groupes est énorme : 3 600 films, 750 programmes originaux, plus de 140 000 épisodes de séries TV. De quoi irriguer un, voire plusieurs services de streaming et peser face à Netflix, Disney, Amazon ou encore Apple. Si ViacomCBS possède déjà de tels services, l'entité a aussi l'intention de vendre ses productions à des tiers. Il faut bien rentabiliser un investissement colossal de 13 milliards de dollars l'an dernier en programmes frais.

Ironiquement, Viacom et CBS étaient détenues par la même entreprise, à savoir National Amusements. Mais des désaccords sur la stratégie à suivre ont repoussé la fusion des deux groupes… ViacomCBS, qui pèse 30 milliards de dollars en Bourse, reste toutefois un nain face à des monstres comme Apple et sa capitalisation de 252 milliards de dollars, ou encore… Disney, qui pèse 245 milliards. Rien ne dit d'ailleurs que le mastodonte du divertissement ne voudra pas s'emparer de ViacomCBS un jour.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook