Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Viande de cheval : une filière clandestine démantelée





Le 27 Avril 2015, par

La viande de cheval improprement utilisé dans des plats cuisinés a créé un scandale national, qui a poussé les autorités françaises à enquêter sur la filiale. L’organe européen de coordination judiciaire Eurojust a permis de démanteler un réseau de trafic de viande de cheval.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Menée par sept pays, cette opération a permis de mettre au jour un réseau au travers duquel 4 700 chevaux ont été abattus et introduits dans la chaîne alimentaire légale entre 2010 et 2013, malgré leur statut impropres à la consommation.

Vingt-six personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération de grande envergure. Des suspects en Allemagne, Belgique, Pays-Bas, et dans le nord de la France ont été arrêtés. C’est Annaïck Le Goff, du pôle de santé publique à Marseille, qui coordonne l’enquête. Le dirigeant du réseau est belge. Quant à l’abattage, il aurait eu lieu dans les Bouches-du-Rhône. En revanche, aucun service n’a établi de lien avec le scandale de la viande de cheval qui a secoué l’opinion en 2013.

Les services sanitaires de la Commission européenne ont établi que de la viande de cheval se trouvait dans 5% des produits censés ne contenir que du bœuf.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook