Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vins de Bordeaux : petit cru pour l’année 2014





Le 19 Mars 2015, par

Les vins de Bordeaux ont été à la peine l’an dernier. Une batterie de mesures en Chine ont pesé sur les résultats globaux de l’industrie vinicole, avec des résultats pour le moins médiocres.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
En lançant des mesures anti-corruption drastiques, la Chine a fortement réduit sa consommation de bordeaux l’an dernier. Si on ajoute à cela une vaste enquête anti-dumping, toujours provenant de Chine, ainsi que des récoltes plus faibles que prévu, les exportations de vins de Bordeaux ont globalement baissé de 9% avec 279 millions de bouteilles. L’impact sur le chiffre d’affaires est évidemment important : à 1,8 milliard d’euros, il trébuche de 17%.

Mais les mauvais chiffres ne proviennent pas que de l’empire du Milieu. Les exportations vers l’Union européenne ont baissé de 8% : seule l’Allemagne a plus importé de 8%. Après la Chine, qui a consommé 366 000 hectolitres de vins en 2014, l’Allemagne est d’ailleurs à la seconde place en termes de marché pour l’industrie (288 000 hectolitres). La Belgique, qui complète le podium, reste quasiment stable à 234 000 hectolitres (-2%).

Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) s’attendait à ces mauvais résultats. L’enquête anti-dumping, qui a finalement pris fin suite à un accord avec l’Union européenne. Il n’est donc pas impossible que les chiffres soient meilleurs en 2014.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : chine, vin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook