Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Volkswagen accepte de payer un milliard d'euros d'amendes





Le 13 Juin 2018, par Olivier Sancerre

Dieselgate, suite… et peut-être pas encore la fin pour Volkswagen. Le constructeur automobile allemand, par qui le scandale est arrivé, va devoir régler une nouvelle amende d'un milliard d'euros.


Le parquet de Brunswick a condamné le groupe automobile à une amende d'un milliard d'euros que ce dernier « accepte ». L'entreprise renonce à faire appel et admet sa responsabilité dans la « crise du diesel ». Le jugement et l'amende sont perçus par Volkswagen comme une avancée « majeure » pour surmonter cette crise. Le constructeur était sous le coup d'une enquête diligentée par le parquet de Brunswick concernant le logiciel truqueur qui permettait aux véhicules équipés de tromper les tests de mesure des émissions.

Cette enquête a déterminé que Volkswagen avait bien vendu 10,7 millions de voitures dotées de ce fameux logiciel. Le scandale avait débuté aux États-Unis en septembre 2015 et depuis, le constructeur allemand est sous le coup de plusieurs enquêtes qui n'en finissent pas de prouver sa responsabilité. L'ardoise que doit régler Volkswagen, avec les amendes et le rappel des véhicules concernés, se monte désormais à plus de 25 milliards de dollars… un chiffre qui ne prend pas en compte le milliard supplémentaire de la justice de Brunswick.

Et le groupe n'est peut-être pas au bout de ses peines. Outre-Rhin, les autorités ont demandé le rappel de 60 000 Audi A6 et A7, une marque de Volkswagen. Ces modèles embarqueraient un nouveau logiciel truqueur… L'industrie automobile allemande n'est pas épargnée : Daimler doit procéder à son tour au rappel de 774 000 véhicules diesel en Europe, en raison là aussi de la présence d'un logiciel en mesure de fausser la mesure de leurs émissions polluantes.



Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook