Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Volkswagen rappelle 410 000 véhicules pour un problème de ceinture de sécurité





Le 13 Mai 2018, par

Les problèmes se suivent sans se ressembler pour Volkswagen. Cette fois, le constructeur automobile allemand a annoncé le rappel de 410 000 véhicules pour un souci avec les ceintures de sécurité.


Les ceintures de sécurité des banquettes arrière de deux véhicules Volkswagen (Polo) et Seat (Ibiza et Arona) — 219 000 pour la première marque, 191 000 pour la seconde — présentent un problème sur le siège du milieu. Le changement brusque de voies avec cinq personnes dans la voiture peut provoquer un chevauchement des boucles de ceinture, tandis que celle à gauche peut s'ouvrir involontairement. Un danger pour la sécurité que le groupe allemand se doit donc de réparer, d'où ce rappel important.

Volkswagen a mis au point une solution, qui nécessite l'intervention d'un technicien. Le constructeur automobile contactera les automobilistes sous peu pour les modalités de la réparation. En attendant, l'entreprise conseille de ne pas utiliser le siège du milieu à l'arrière, car pour le reste, les voitures concernées pouvant rouler « en toute sécurité ». Il est évidemment plus que conseillé de faire effectuer la réparation afin d'éviter tout problème.

Ce rappel intervient dans un contexte toujours délicat pour Volkswagen, qui ne s'est pas encore totalement sorti du bourbier du « dieselgate » commencé à l'automne 2015. Une loi allemande permettra aux automobilistes de lancer des procédures collectives contre les entreprises ; des recours contre le constructeur sont donc à prévoir.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook