Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Volkswagen tente d'expliquer la différence de traitement entre les États-Unis et l'Europe





Le 13 Juillet 2016, par Olivier Sancerre

La Commission européenne n'a pas apprécié la manière dont Volkswagen traite ses clients du vieux continent, par rapport aux conducteurs américains qui ont été touchés par le scandale des moteurs truqués.


Et il y a de quoi. Aux États-Unis, le groupe automobile s'est engagé à indemniser les automobilistes floués et à abonder un fonds destiné à la protection de l'environnement. En tout pour tout, Volkswagen devrait débourser 10 milliards de dollars pour éteindre les procédures judiciaires du gouvernement fédéral.

Pour l'Europe, l'entreprise s'est, de prime abord, montrée moins généreuse. Elle a mis en place des rappels de véhicules, et même si ces opérations sont coûteuses, on est loin semble-t-il des largesses américaines. Ulrich Eichhorn, directeur recherche et développement de Volkswagen, a tenté d'amadouer les députés européens devant lesquels il a comparu. 

Il a expliqué que les conducteurs européens, qui ne recevront pas d'indemnisations au contraire de leurs homologues américains, sont finalement mieux lotis puisqu'ils conservent leurs véhicules. Volkswagen se faisant fort de les réparer afin de les mettre aux normes… En bout de course, pour l'entreprise il n'y a donc pas de dommages à indemniser. D'ailleurs, le constructeur voudrait pouvoir réparer de la sorte les voitures vendues aux États-Unis. La Commission européenne devra rendre les résultats de son enquête fin 2016 sur ces fraudes anti-pollution.



Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook