Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

WhatsApp : pas de partage de données avec Facebook en Europe





Le 11 Janvier 2021, par Paolo Garoscio

L’application de messagerie WhatsApp est au centre d’une polémique née aux États-Unis et qui, rapidement, s’est répandue dans le monde entier : elle a annoncé à ses utilisateurs qu’elle allait partager certaines données personnelles avec Facebook, sa maison-mère depuis 2014. Les utilisateurs ne peuvent pas lui interdire ce partage : il est inclus dans les nouvelles CGU. Sauf qu’en Europe, le RGPD l’y interdit.


WhatsApp : nouvelles CGU pour que Facebook collecte des données

pixabay/antonbe
pixabay/antonbe
La polémique enfle : les nouvelles conditions générales d’utilisation (CGU) de WhatsApp prévoient un partage passif de données entre la messagerie et sa maison-mère, Facebook. Les utilisateurs n’ont donc pas le choix que d’accepter ce partage ou… d’arrêter d’utiliser ses services. Et c’est d’ailleurs vers cette deuxième solution que semblent se tourner de nombreux internautes, poussés vers l’application concurrente Signal, plus protectrice des données et de la vie privée.

Facebook tente ainsi de monétiser son application, rachetée 22 milliards de dollars en 2014, qui est gratuite pour l’ensemble de ses quelque 2 milliards d’utilisateurs dans le monde. Mais ce partage de données ne plaît pas aux internautes les plus inquiets pour leur vie privée. Elle est néanmoins légale… en tout cas aux États-Unis.

L’Europe protégée par le RGPD

Dans l’Union européenne, la situation est un peu différente : ce partage de données est interdit par le RGPD (Règlement général sur la protection des données) qui limite le transfert possible de données personnelles entre différentes entreprises, même filiales l’une de l’autre. WhatsApp, en France, ne peut donc pas réaliser ce transfert.

Une politique stricte à laquelle WhatsApp va se plier, comme l’a confirmé sur Twitter Niamh Sweeney, responsable Europe des politiques WhatsApp : « Il n’y a aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp en Europe à la suite de cette mise à jour ». Les utilisateurs européens devront toutefois accepter les nouvelles CGU, qui présentent des modifications, entre autres, à destination des clients professionnels de l’application, ou ils ne pourront plus utiliser WhatsApp à partir de février 2021.





1.Posté par Perget le 12/01/2021 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas question d'échanger avec fesse de bouc!!!
Non à ces fusions et échanges de données !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook