Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

ZTE va payer un milliard de dollars pour poursuivre son activité avec les États-Unis





Le 7 Juin 2018, par

L’administration américaine a trouvé un accord avec ZTE. Le constructeur chinois va verser une amende d’1 milliard de dollars, ce qui lui permettra de poursuivre son activité aux États-Unis.


ZTE avait déjà déboursé 892 millions de dollars, après un précédent accord datant de mars 2017. En plus du milliard de dollars de la nouvelle amende, 400 millions seront placés sous séquestre : la somme servira en cas de nouvelle infraction à l’accord. Par ailleurs, le conseil d’administration va être remanié et l’équipe dirigeante changée dans les 30 prochains jours. Des sommes et des actes importants donc pour mettre fin à un litige qui a failli faire plonger complètement l’entreprise chinoise. 

 

Celle-ci avait d’ailleurs annoncé il y a quelques semaines la fin de ses activités américaines : mi-avril, le gouvernement US interdisait l’exportation de composants provenant d’entreprises américaines. En particulier les microprocesseurs indispensables à la conception des smartphones du groupe. Sans ces puces, difficile pour ZTE de poursuivre ses activités, bien que le groupe soit également un leader des équipements réseau, notamment sur la 5G.

 

Les États-Unis vont également installer un département à l’intérieur de l’entreprise, en charge de surveiller la bonne conformité de la société aux règlements. Ce dossier empoissonne les relations entre Washington et Pékin depuis des années. Suite à l’interdiction de l’utilisation de composants américains dans les produits de ZTE, Donald Trump avait annoncé sa volonté de vouloir aider le groupe à poursuivre ses activités, malgré les soupçons d’espionnage pesant sur le constructeur.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : zte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook