Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

ZTE va payer un milliard de dollars pour poursuivre son activité avec les États-Unis





Le 7 Juin 2018, par

L’administration américaine a trouvé un accord avec ZTE. Le constructeur chinois va verser une amende d’1 milliard de dollars, ce qui lui permettra de poursuivre son activité aux États-Unis.


ZTE avait déjà déboursé 892 millions de dollars, après un précédent accord datant de mars 2017. En plus du milliard de dollars de la nouvelle amende, 400 millions seront placés sous séquestre : la somme servira en cas de nouvelle infraction à l’accord. Par ailleurs, le conseil d’administration va être remanié et l’équipe dirigeante changée dans les 30 prochains jours. Des sommes et des actes importants donc pour mettre fin à un litige qui a failli faire plonger complètement l’entreprise chinoise. 

 

Celle-ci avait d’ailleurs annoncé il y a quelques semaines la fin de ses activités américaines : mi-avril, le gouvernement US interdisait l’exportation de composants provenant d’entreprises américaines. En particulier les microprocesseurs indispensables à la conception des smartphones du groupe. Sans ces puces, difficile pour ZTE de poursuivre ses activités, bien que le groupe soit également un leader des équipements réseau, notamment sur la 5G.

 

Les États-Unis vont également installer un département à l’intérieur de l’entreprise, en charge de surveiller la bonne conformité de la société aux règlements. Ce dossier empoissonne les relations entre Washington et Pékin depuis des années. Suite à l’interdiction de l’utilisation de composants américains dans les produits de ZTE, Donald Trump avait annoncé sa volonté de vouloir aider le groupe à poursuivre ses activités, malgré les soupçons d’espionnage pesant sur le constructeur.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : zte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook