Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​3 stratégies d’investissements pour profiter du rendement de l’immobilier étudiant





Le 13 Mars 2019, par centraledesscpi

Pour l’investisseur en quête de rendements intéressants, cette fin de décennie constitue un challenge des plus complexes. Entre les dangers liés au spectre de la fin de cycle de croissance, les taux d’intérêt historiquement bas et l’ajustement du prix de l’immobilier résidentiel, les placements lucratifs et peu risqués sont une denrée rare.

Le secteur de l’immobilier réserve toutefois encore quelques bonnes opportunités aux personnes prêtent à parier sur certains marchés atypiques. L’immobilier étudiant fait partie de ces niches. Entre une demande de logement qui excède l’offre et des produits souvent plus accessibles que le résidentiel traditionnel. Nous faisons le point des différentes stratégies d’investissement possibles qui vous permettront de profiter des rendements offerts par le secteur de l’immobilier étudiant.


Investir dans les SCPI spécialisées
 
De nombreux gestionnaires de sociétés civiles de placement immobilier ont investi le marché des résidences privées pour étudiants. Ces produits permettent d’adresser les demandes d’un marché en manque structurel de capacité. Le nombre de nouveaux projets lancés en France ne parvient toutefois pas à combler le manque chronique de logements étudiants, ce qui assure au marché un rendement pérenne sur de nombreuses années.
 
De plus réaliser un investissement en SCPI spécialisée dans l’immobilier étudiant nécessite de mobiliser une part plus réduite de votre capital disponible qu’un achat immobilier. Vous bénéficiez de plus de la mutualisation des risques apportée par la diversité géographique du portefeuille de résidences et par la gestion déléguée.
 
Cibler l’immobilier résidentiel des villes étudiantes de taille moyenne
 
Le pouvoir d’attraction des grandes métropoles a fortement contribué à faire exploser les prix du mètre carré dans leur centre-ville. Si les opportunités y sont désormais rares, ce n’est pas le cas dans de nombreuses villes moyennes.
 
Pour trouver de l’immobilier ancien offrant un rendement intéressant, portez plutôt vos recherches sur des villes moyennes avec d’importants pôles éducatifs supérieurs. Des villes comme Poitiers, Nancy, Angers ou Besançon ont une population étudiante qui dépasse largement les 15 % alors que leur centre-ville a été victime du développement suburbain et de l’effondrement de certaines industries.
 
En ciblant les petites surfaces dans les quartiers proches du centre-ville de ces communes, vous pourrez dénicher des biens immobiliers à des prix attractifs compatibles à l’obtention de rendements intéressants dans le cadre d’une location meublée non professionnelle.
 
Acheter dans le neuf en profitant des avantages de la loi Pinel
 
Le dispositif de la loi Pinel vise à adresser le déficit de l’offre de logement locatif dans les agglomérations éligibles. Pour stimuler la construction de logements neufs, l’État offre sous condition aux investisseurs des avantages fiscaux significatifs sous forme d’une réduction d’impôt qui est principalement fonction du montant investi et de votre durée d’engagement locatif.
Pour réussir votre investissement dans l’immobilier étudiant éligible aux avantages de la loi Pinel, faites des recherches approfondies sur les projets dans les villes qui vous intéressent en vous focalisant notamment sur les différents quartiers éligibles et à leur dynamique locative.


Article proposé par : Centraledesscpi
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook