Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Electricité : le Conseil d'Etat invalide l'arrêté fixant à 2,5 % la hausse des tarifs





Le 15 Juin 2016, par

Les tarifs d'électricité pratiqués par l'énergéticien public, EDF, aux particuliers vont fortement augmenter dans peu de temps. Le conseil d'Etat a rendu mercredi 15 juin 2016 sa décision définitive concernant l'arrêté de 2014 qui avait fixé un maximum pour l'augmentation des tarifs, augmentation censée permettre le rattrapage après des gels précédemment décidés.


cc/pixabay
cc/pixabay
EDF avait, à l'époque des faits, contesté la décision du gouvernement : ce dernier avait fixé pour le 1er novembre 2014 une augmentation de 2,5 % pour les tarifs réglementés. Cette augmentation devait permettre de rattraper plusieurs gels des tarifs décidés par le gouvernement lors de la crise économique afin que le coût de l'énergie ne pèse pas trop sur les ménages.

L'énergéticien public avait donc attaqué cette décision en justice et saisi le Conseil d'Etat sur la question. Ce dernier a rendu sa décision un peu plus d'un an plus tard, invalidant l'arrêté.

"Les tarifs 'bleus résidentiels' et les tarifs 'verts' avaient été fixés par l'arrêté à un niveau manifestement insuffisant pour assurer le rattrapage des écarts tarifaires passés. Le Conseil d'État annule donc l'arrêté pour ce qui concerne ces tarifs" peut-on lire sur le communiqué du Conseil d'Etat.

Le Conseil d'Etat a fixé à trois mois le délai qu'a le gouvernement pour prendre un nouvel arrêté et compenser le manque à gagner d'EDF sur la période. Cela signifie qu'avant septembre 2016 les tarifs réglementés de l'électricité devraient augmenter fortement ce qui va peser sur le budget des ménages français.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »
















Rss
Twitter
Facebook