Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Internet au Bureau : une heure par jour de surf personnel





Le 24 Mars 2016, par

Si tous les bureaux ont aujourd'hui Internet et que tous les salariés qui ont un ordinateur peuvent donc y accéder, Internet peut être à double tranchant. D'un côté il s'agit d'un outil unique et très important pour travailler mais d'un autre côté il est également source de distraction, notamment depuis l'avènement des réseaux et des sites de "buzz". Or une telle distraction coûte cher aux entreprises.


Shuttertock/economiematin
Shuttertock/economiematin
Afin de comprendre l'utilisation que les salariés français font d'Internet lorsqu'ils sont au bureau, l'entreprise Olfeo, spécialisée dans le développement et la commercialisation de logiciels de filtrage pour entreprises, a analysé les données de connexion de 15 000 salariés répartis dans 100 entreprises. Le rapport de cette analyse a été rendu public jeudi 24 mars 2016 et il dévoile que les salariés français surfent beaucoup pour le plaisir personnel.

Sur les 2 heures 10 minutes passées en moyenne par jour sur Internet en 2015, 58 % de ce temps serait, selon Olfeo, consacré à du surf personnel, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les sites d'actualité. Ça représente 1 heure 15 minutes de surf personnel par jour qui, mis bout-à-bout, représentent un mois de surf personnel par an. Autant de temps, donc, que les salariés passent sans travailler.

Olfeo estime que la perte de productivité liée au surf personnel pendant les heures de bureau est de 17,5 %, soit un coût très élevée pour les entreprises alors que la question de la compétitivité de la France est au centre des débats.

Selon Olfeo, le site le plus visité pendant les heures de bureau et qui n'a aucune rapport avec le travail est Youtube, suivi de Facebook et de Wikipedia. Toutefois, les réseaux sociaux semblent perdre du terrain (-3 % de temps passé dessus en 2015 par rapport à 2014) au profit des sites d'actualité (+7%). Une donnée qu'il faut mettre en perspective avec l'année particulière de 2015 : les deux attentats de janvier et de novembre ont sans aucun doute faussé les statistiques concernant les sites d'actualité.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook