Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​L'Assemblée nationale valide la première partie du PLF 2016





Le 21 Octobre 2015, par

Le mardi 20 octobre 2015 dans la soirée l'Assemblée Nationale a donné son aval au gouvernement pour la première partie de la Loi de finances du budget 2016 permettant ainsi au gouvernement de confirmer certaines des promesses faites ces derniers jours, notamment l'ultérieure baisse de l'impôt sur le revenu pour les ménages modestes.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Sans surprise, mais après un vote somme toute serré, l'Assemblée nationale a validé la loi de finances du budget 2016. En tout cas la première partie puisqu'il restera encore aux députés de légiférer sur la loi de finances de la sécurité sociale et surtout sur la deuxième partie de la loi de finances du budget. Cette dernière est la plus complexe puisqu'elle concerne les dépenses de l'Etat.

Par 277 voix pour, 247 voix contre et 32 abstentions, l'Assemblée a donc confirmé, entre autres, la nouvelles baisse de l'impôt sur le revenu des ménages. Une baisse de 2,1 milliards d'euros qui devrait bénéficier à 8 millions de ménages en France. Ce sont toujours les ménages les plus modestes qui sont visés, le gouvernement espérant ainsi relancer la consommation dans le pays.

Le PLF 2016 se fonde toutefois sur une estimation de croissance pour la France plutôt optimiste : 1,5% en 2015. Si tout se passe comme le prévoit le gouvernement, le déficit public du pays devrait baisser à 3,3% en 2016. C'est ce qu'avait promis la France à la Commission Européenne qui demande depuis des années au pays de rentrer dans les clous du Pacte de Stabilité. Ce dernier prévoit un déficit de 3% maximum pour les pays membres de l'Union Européenne, chose que la France ne réussit pas à obtenir depuis des années.

A noter que le texte prévoit aussi une réduction des dotations des collectivités locales. Elles baissent de 3,7 milliards d'euros ce qui risque de poser problème aux plus petites communes déjà surendettées.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook