Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le gouvernement avance sur le prélèvement à la source





Le 1 Octobre 2015, par

C'est une des réformes fiscales les plus attendues par le gouvernement : le prélèvement à la source. Il permettrait à la fois de simplifier administrativement la question de l'impôt sur le revenu et de faire en sorte que le budget des ménages français soit mieux géré, sans avoir à payer l'année suivante l'impôt sur ce que l'on a gagné l'année précédente. Et, qui plus est, il éviterait la fraude.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Lors de la présentation de son projet de loi des finances 2016 ce mercredi 30 septembre 2015 le gouvernement a annoncé que le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source allait bien être une réalité. Le PLF 2016 en pose les bases tandis que les questions techniques seront résolues dans le courant de l'année. La réforme, elle, devrait entrer en vigueur en 2017 au plus tôt si aucune complication ne vient la retarder.

Dans le détail, le prélèvement à la source, assure le gouvernement, ne va en rien remettre en cause l'échelonnement et les paliers qui permettent le calucl de l'impôt sur le revenu. Mais les Français recevront sur leur compte en banque directement ce qu'ils ont gagné sans devoir mettre de côté en attendant de payer l'impôt... ce qui peut avoir de mauvaises surprises, surtout si les revenus baissent d'une année sur l'autre.

En octobre 2016 devrait être présentée, probablement via un projet de loi, la réglementation exacte de cette réforme qui répondra aux questions encore en suspens. Par exemple : à qui reviendra la tâche de retenir l'argent ? Aux entreprises ou aux banques ?

Le PLF 2016 présentait également les bases de l'obligation de télédéclaration des revenus qui sera instaurée pour les ménages gagnant plus de 40 000 euros par an dès 2016 puis élargie progressivement aux autres ménages jusqu'en 2018. Le gouvernement a toutefois laissé une possibilité de déclarer par courrier pour les ménages ne disposant pas d'Internet ou étant dans l'incapacité de télédéclarer.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par camaro le 01/10/2015 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
complétement ridicule cette réforme et inapplicable avec toutes les niches fiscales existantes à l'heure actuelle. Sans compter le non respect de la vie privée car votre banque et votre patron devront connaître vos revenus, ceux de votre conjoint, si vous avez des actions, investis dans l'immobilier..autrement dit un nouveau big brother légal...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook