Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le gouvernement veut la fin du démarchage téléphonique





Le 3 Mars 2016, par

Le démarchage téléphonique est ressenti comme ennuyeux par bon nombre de ménages Français mais la liste rouge et la liste Pacitel instaurée en 2011 n'ont pas suffi à réduire sensiblement la pratique. Cette dernière, par ailleurs, ne fonctionnait que sur la bonne volonté des entreprises et n'avait pas de pouvoir coercitif. Un paramètre que le gouvernement veut ajouter à la nouvelle liste en préparation.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Dès 2013 l'équipe de François Hollande l'avait annoncé : une nouvelle liste pour éviter de se faire démarcher par téléphone aurait vu le jour en France. Une liste à laquelle les entreprises auraient été obligées de se soumettre sous peine d'amende, chose qui n'était pas le cas avec la liste Pacitel. Après plusieurs retards, la nouvelle liste devrait voir le jour.

Ce sera la société Opposetel qui se chargera de la gestion de cette nouvelle liste instaurée par la loi Hamon de 2014. Les entreprises de démarchage n'auront plus le droit d'utiliser les numéros de téléphone des ménages s'étant inscrits sur cette liste. En cas de non-respect de cette obligation, les entreprises risquent une amende pouvant atteindre 75 000 euros, ce qui devrait les dissuader.

La liste devrait entrer en vigueur dès juin 2016 pour être effective à) partir de juillet 2016. Toute personne pourra s'y inscrire, soit par courrier, soit par Internet, et l'inscription aura une durée de trois ans renouvelable. Il sera également possible de se désinscrire de la liste à tout moment.

S'il reste encore des détails juridiques que le gouvernement doit régler avec la société Opposetel, et notamment la question de son paiement, le service sera totalement gratuit pour les Français qui pourront ainsi dire adieu au démarchage téléphonique.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook