Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Le service Swift alerte les banques d'une possible faille majeure





Le 28 Avril 2016, par

Swift est un service peu connu du grand public car il concerne uniquement les banques du monde entier : cil s'agit d'une messagerie permettant d'envoyer messages et ordres de virement entre deux banques au sein d'un même pays ou à l'international. Le service annonce qu'une possible faille pourrait avoir été découverte par des pirates informatiques : la même faille utilisée dans le cadre du vol de 81 millions de dollars des comptes de la banque centrale du Bangladesh.


cc/pixabay
cc/pixabay
Par le biais de Swift, en février 2016, des pirates ont procédé au virement de 81 millions de dollars des comptes de la banque centrale du Bangladesh situés au sein de la FED. Le piratage aurait pu coûter plus d'un milliard de dollars si une erreur d'orthographe n'avait pas été identifiée dans l'ordre de virement.

Ces ordres ont été lancés par le biais de la messagerie interbancaire Swift qui, dans un communiqué publié lundi 25 avril 2016, annonce qu'il est ossible qu'il existe une faille dans son système. L'entreprise basée à Bruxelles a lancé les opérations de sécurité afin de l'identifier et, le cas échéant, la neutraliser... mais elle en appelle à la vigilance des banques.

Selon l'entreprise spécialisée FireEye, que la banque du Bangladesh a chargée de mener l'enquête, plusieurs autres faux virements ont pu déjà avoir été lancés par le biais de Swift. L'inquiétude dans le secteur bancaire est donc grande et les banques utilisant les services de Swift, près de 11 000 dans le monde, sont invitées à relever leurs niveaux d'alerte.

Toutefois, il faut préciser que si l'inquiétude existe, dans le cadre du piratage de la banque du Bangladesh, cette dernière est également en cause. L'enquête a révélé que la banque ne possédait pas de pare-feu informatique et qu'elle utilisait du matériel vétuste.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook