Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Monsanto : sa responsabilité dans l'intoxication d'un agriculteur confirmée





Le 10 Septembre 2015, par

C'est un gros revers que le géant spécialisé dans les OGM Monsanto vient de se prendre en justice : la Cour d'appel de Lyon a confirmé le jugement de première instance rendant le groupe responsable de l'intoxication d'un agriculteur. En cause un herbicide pour le maïs développé par le groupe et que cet agriculteur utilisait à l'époque des faits.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Paul François, agriculteur ayant des champs de céréales et notamment de Maïs, utilisait comme nombre de ses collègues l'herbicide Lasso développé par le groupe Monsanto. En avril 2004, par accident, il a inhalé des vapeurs du produits et a eu de graves séquelles restant partiellement handicapé. Il avait donc porté plainte contre le groupe Monsanto qu'il jugeait responsable de sa situation.

En 2012, après des années de procès, Monsanto avait été reconnu responsable de l'intoxication et des séquelles. Le tribunal de première instance avait alors condamné Monsanto à "indemniser entièrement" Paul François. Monsanto avait bien entendu fait appel de cette décision et le procès s'est prolongé.

Ce jeudi 10 septembre 2015, par contre, il va être compliqué pour le groupe de se sauver : la Cour d'appel de Lyon a confirmé le jugement de première instance malgré ce que clamait Monsanto. Pour le géant le produit Lasso n'est pas dangereux et "les dommages invoqués n'existent pas". Paul François a finalement eu gain de cause et outre le dédommagement c'est une victoire personnelle : depuis son accident il s'est battu pour faire reconnaître la dangerosité du produit.

Le Lasso est aujourd'hui interdit à la vente en France : il a été jugé toxique en, 2007. De nombreux pays, près de vingt ans avant l'Hexagone, l'avaient déjà interdit. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook