Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Varoufakis n'a pas fait de doigt d'honneur à l'Allemagne





Le 19 Mars 2015, par

Le scandale a bien risqué de faire capoter l'ensemble des négociations entreprises par la Grèce envers l'Union Européenne : Yanis Varoufakis, le nouveau ministre de l'économie grec, avait été présenté dans une vidéo comme faisant un doigt d'honneur à l'Allemagne lors d'une conférence. Une vidéo diffusée par un média allemand et qui a rapidement fait le tour de tous les pays européens. Sauf que la vidéo était truquée.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
La conférence était s'est déroulée en 2013 à Zagreb et Yanis Varoufakis n'était alors pas encore le ministre de l'économie du gouvernement Tsipras. Récupéré la 13 mars 2015 par la chaîne de télévision allemande ZDF, l'extrait qui a fait le tour des médias montrait clairement le néo-ministre en train de faire un doigt d'honneur à l'Allemagne. Un geste qui accompagnait ses propos :
"Désormais, nous pouvons tendre le doigt face à l'Allemagne et lui dire : 'Résolvez le problème par vous-mêmes'. Pas besoin d'en dire plus".

Les propos, en l'occurrence, sont réels mais le geste lui est un montage. C'est le présentateur de l'émission en personne qui l'avoue. La vidéo a été manipulée, selon Jan Böhmermann, avec l'accord des organisateurs de la conférence et avant qu'elle ne soit diffusée. Pour quelle raison, cela reste un mystère.

C'est donc une première victoire pour le ministre grec qui a toujours clamé ne pas avoir accompagné de ce geste insultant ses propos, déjà assez durs et problématiques à eux seuls.

Les excuses publiques de Jan Böhmermann ne feront sans doute pas avancer ou reculer les négociations en cours entre l'Union Européenne et la Grèce, négociations dans lesquelles l'Allemagne a un poids majeur estimant que la Grèce ne peut pas demander une réduction ou une suppression de sa dette (dont elle détient une bonne partie), mais elles auront au moins évité que cette vidéo, pourtant authentifiée par divers experts, ne soit un argument de poids pour l'Allemagne.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook