Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Volkswagen annonce avoir trouvé une solution pour 90% des voitures "truquées"





Le 24 Novembre 2015, par

Les équipes de Volkswagen ont travaillé d'arrache-pied et semblent avoir obtenu ce qu'elles cherchaient : le groupe de Wolfsburg a annoncé ce mardi 24 novembre 2015 qu'une solution avait été trouvée pour remettre les véhicules concernés par le scandale Dieselgate aux normes européennes. Une annonce importante car elle signe le début de la fin du scandale.


Shuttertock/economiematin
Shuttertock/economiematin
Ce n'est pas encore la résolution de tous les soucis mais c'est déjà pas mal : selon le PDG de Volkswagen, Matthias Müller, une "solution" a été trouvée pour 90% des voitures européennes concernées par le scandale des émissions de gaz truquées grâce au logiciel installé sur les modèles. Des solutions que le PDG du groupe a tenu à préciser qu'elles étaient "supportables techniquement, financièrement et en termes de main-d'œuvre".

Une première bonne nouvelle pour le fleuron de l'industrie allemande qui a tout de même connu une chute boursière de près de 50 dollars l'action depuis le début de la crise du dieselegate. 11 millions de véhicules dans le monde sont concernés selon les aveux de Volkswagen, dont la majorité (8,5 millions) en Europe. C'est donc logique que ce soit pour les voitures européennes que les premières solutions soient présentées.

Matthias Müller précise que ces réparation, que Volkswagen prendra en charge, sont de deux types : sur les moteurs diesel 2 litres il suffira d'une mise à jour du logiciel tandis que pour les moteurs 1,6 litres la réparation s'avère être un peu plus complexe, et donc coûteuse.

Mais si les réparations commenceront dès 2016, le scandale est loin d'être passé. Volkswagen va maintenant devoir faire face aux diverses autorités et juges qui sont en charge de l'affaire. Quasiment tous les pays concernés par le scandale ont en effet porté plainte contre l'entreprise allemande qui risque de devoir payer des milliards en amendes.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook