Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Aldi ne vendra plus d’œufs de poules élevées en batterie





Le 4 Août 2016, par

Les œufs de poules élevées en cage ne seront plus vendus dans les rayons d’Aldi en France. Cette décision fait suite à un mouvement de pression d’une alliance d’associations de défense des animaux du monde entier.


L’Open Wing Alliance fait pression depuis des mois sur les distributeurs pour qu’ils cessent de vendre ces œufs. Sodexo, leader mondial de la restauration hors domicile, a annoncé le mois dernier qu’il allait cesser d’utiliser ces produits issus de l’élevage de poules en cages. Monoprix, Attac ou encore Ikea ont fait de même ces dernières semaines.

C’est au tour d’Aldi d’officialiser le retrait de ces œufs de ses magasins français (ils sont environ 900). L’enseigne se donne le temps qu’il faut pour diversifier son offre, puisque ces œufs ne disparaîtront définitivement qu’en 2025. Néanmoins, le geste est là. Aldi avait déjà annoncé la même initiative pour ses magasins allemands et belges. 

Aldi agit ici dans le cadre de sa politique internationale en matière de bien-être animal. À terme, l’enseigne compte bannir la vente d’œufs de batterie dans ses 5 000 magasins. De quoi satisfaire les associations de défense des animaux élevés en cage, qui en dénoncent le traitement. À qui le tour ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alimentation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe










Rss
Twitter
Facebook