Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Avec l'A330neo, Airbus parie sur les économies





Le 15 Juillet 2014, par

Le salon de l’aéronautique de Farnborough, en Grande-Bretagne, a été l’occasion pour Airbus de finalement dévoiler son nouvel avion : l’A330neo (pour New Engine Option) vise le marché du long courrier avec des atouts commerciaux de taille.


Avec l'A330neo, Airbus parie sur les économies
L’A330neo, qui sera décliné en deux versions (le 800neo et 900neo), bénéficie tout d’abord de la bonne image de l’A330, un avion qui s’est vendu depuis 1993 à 1 300 exemplaires (1 100 sont d’ailleurs toujours en service). De fait, il s’agit d’une version revue et améliorée de ce best-seller qu’Airbus va proposer aux compagnies aériennes, avec un argument de poids : le neo consomme moins de kérosène que son grand frère grâce à une nouvelle motorisation. Plus économe, il est donc de taille à séduire des compagnies aériennes parties à la chasse aux économies, leurs marges ayant fondu en même temps qu’augmentaient les prix du carburant.
 
ALC (Air Lease Corporation) s’est d’ailleurs d’ores et déjà engagé à commander 25 unités de cet avion. Le succès devrait être au rendez-vous, ce qui confortera Airbus dans sa stratégie : la modernisation de la ligne de production ne coûtera que 2 milliards d’euros et l’avion sera rentable assez rapidement. Le marché est estimé 1 000 unités environ.
 
Pas de panique du côté du grand rival américain Boeing. Même si l’A330neo sera abordable, le 777X, là aussi une version « mise à jour » du best-seller du constructeur n’a toujours pas de concurrent et continue d’engranger les commandes. D’ailleurs, Boeing a signé pour 3,1 milliards de dollars de contrat pour des 737 MAX 8 destinés à la compagnie Monarch… qui se fournissait auparavant chez Airbus.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook