Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Axa : 300 millions d'euros pour les restaurateurs





Le 11 Juin 2021, par Olivier Sancerre

Axa veut faire contre mauvaise fortune bon cœur. L'assureur va dégager une enveloppe de 300 millions d'euros afin de dédommager les restaurateurs d'une partie des pertes subies en raison de la Covid-19.


Solde de tout compte judiciaire

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs restaurateurs clients d'Axa réclament auprès de l'assureur l'indemnisation des pertes d'exploitation subies en raison des conséquences de l'épidémie. Si ces établissements ont pu (et peuvent toujours, pour bon nombre d'entre eux) bénéficier du soutien des pouvoirs publics, les aides publiques ne couvrent pas entièrement le manque à gagner d'où le recours à l'assurance. 

Axa a été visé par 1.500 procédures en justice, avec des résultats hétérogènes pour l'assureur. Néanmoins, un grand nombre de décisions judiciaires ont été favorables aux restaurateurs. Afin de mettre fin à ces procédures, Axa a décidé de débloquer un budget de 300 millions d'euros pour ses 15.000 clients restaurateurs. Cela représente en moyenne un versement de 20.000 euros, mais chacun sera remboursé en fonction de sa taille. Pour l'assureur, il ne s'agit pas d'une indemnisation, mais d'une « transaction », a indiqué Thomas Buberl, directeur général de l'entreprise, au micro d'Europe 1.

Passer l'éponge

Il s'agit pour Axa de « mettre derrière nous cette difficulté, le flou judiciaire qu'on a vécu ». Pour l'assureur, le coût de cette enveloppe sera compensé par des « développements favorables » cette année, qui sont directement liés à la crise sanitaire en France comme en Europe. Concernant les plaintes des restaurateurs, Thomas Buberl regrette « tout ce qui s'est passé, car nous étions divisés avec les restaurateurs à cause d'un malentendu ». L'assureur souhaite solder ce passé douloureux. Mais les restaurateurs accepteront-ils de passer l'éponge ?

Pour certains en effet, ces 20.000 euros en moyenne risquent de ne pas être suffisants pour compenser le manque à gagner subi au plus fort de la crise épidémique. Plusieurs pourraient décider de poursuivre leurs efforts en justice afin d'obtenir davantage d'Axa. Le dossier sera suivi de près par l'ensemble des assureurs qui ont été mis en porte-à-faux durant cette période.



Tags : restauration

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook