Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BNP Paribas : l'amende record fait plonger les résultats





Le 31 Juillet 2014, par

Plus dure a été la chute pour BNP Paribas. L'amende record de 8,8 milliards de dollars infligée par la justice américaine pèse lourdement sur les comptes de l'établissement bancaire.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Comment en aurait-il été autrement : ce n'est (heureusement) pas tous les jours que l'on doit régler une telle somme. BNP Paribas a été formellement reconnu d'avoir enfreint l'embargo américain de trois pays (le Soudan, l'Irak et Cuba). Avoir reconnu ses torts n'a évidemment pas suffi à la justice US, qui a réclamé — et obtenu — 6,6 milliards d'euros.
 
Conséquence : la banque fait face à la première perte de grande ampleur depuis 2008. Pour le deuxième trimestre, BNP accuse une perte nette de 4,3 milliards d'euros; en 2008, au plus fort de la crise des subprimes, l'établissement avait essuyé une perte de 1,4 milliard « seulement ». Autant dire que le coup est rude pour la banque, qui va le payer pendant encore quelques trimestres avant de revenir dans le vert.
 
Afin de faire face au versement de l'amende, BNP Paribas a enregistré une charge exceptionnelle de 5,95 milliards d'euros (elle avait déjà provisionné 798 millions d'euros, une somme qui, on l'a vu, est bien loin d'avoir été suffisante pour éponger l'amende). Si ce n'était ce mauvais coup, BNP se porte pourtant plutôt bien : la société a dégagé un bénéfice net de 1,9 milliard d'euros, un résultat en hausse de 23,2% par rapport au second trimestre 2013. Mais rien ne pouvait vraiment la préparer à une si lourde amende.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook