Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Charge mentale professionnelle : les mères de familles et les jeunes cadres les plus touchés





Le 23 Juin 2021, par La rédaction

Ce sont les mères de famille et les jeunes cadres qui sont les plus touchés par la charge mentale professionnelle, selon le baromètre Ifop-Mooncard. Une situation directement liée à la crise sanitaire et à ses conséquences sur l'activité professionnelle.


Les symptômes de la charge mentale professionnelle

Peur du licenciement, difficulté à trouver le sommeil, crainte pour le lendemain : ces symptômes frappent les salariés depuis le déclenchement de la crise sanitaire. Et ce sont les femmes et les jeunes cadres qui en souffrent le plus, d'après le second baromètre Ifop-Mooncard révélé par BFM Business. 42% des cadres de moins de 35 ans ont peur du licenciement, une situation qui s'explique par le fait qu'ils n'ont pas forcément une famille au plus près pour les aider, qu'ils habitent dans de petits logements dans des milieux urbains. Des facteurs qui favorisent la charge mentale professionnelle.

Globalement, 39% des cadres disent avoir eu des difficultés à dormir en raison du travail, tandis qu'un tiers ont souvent eu l'impression de ne pas pouvoir s'en sortir. Les femmes sont particulièrement sujettes à ces difficultés : 44% des mères de famille ont souffert de cette impression de tomber face à un mur, contre 31% des pères. 85% des femmes avec enfant à charge ont du mal à concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Vie professionnelle et vie personnelle entremêlées

Avec le télétravail, les restrictions en tout genre et la gestion de l'école à la maison, les mères de famille ont effectivement eu beaucoup de choses à gérer pendant de très longs mois. Les vies professionnelle et personnelle se sont liées, pas toujours pour le meilleur, ce qui explique la charge mentale professionnelle qui touche cette partie de la population.

Par ailleurs, le baromètre relève que les tâches les plus pénibles ont été les visioconférences, la pose de congés et les notes de frais, pour lesquels 40% des personnes interrogées ont estimé qu'elles étaient « pénibles ». Sans surprise, le sondage indique également que les difficultés de séparer vie professionnelle et vie personnelle est plus facile en campagne et provoque « moins de disputes » dans le couple.





1.Posté par valentine le 23/06/2021 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les nouvelles formes d'organisation et de management, les nouvelles technologies, la tertiarisation croissante des emplois, une intensification et une densification du travail dans une économie mondialisée et très concurrentielle, renforcent aussi la charge mentale liée au travail : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/la-notion-de-charge-mentale-au-travail

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook