Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

De plus en plus de fraude à l’assurance en France





Le 1 Juillet 2022, par Paolo Garoscio

LeLynx.fr, comparateur de contrats d’assurance, a interrogé les Français : ont-ils déjà fraudé leur assurance, qu’elle concerne leur voiture, leur santé ou leur habitation ? Si la réponse est évidemment « oui » pour certains, le nombre des fraudeurs serait en augmentation. Une tendance qui concerne tout particulièrement les plus jeunes.


La fraude à l’assurance de plus en plus pratiquée par les jeunes

Mené par YouGov pour le compte du comparateur, le sondage, publié le 30 juin 2022, montre une tendance fortement haussière de la fraude à l’assurance en France. Alors qu’en 2021, 11% des interrogés déclaraient s’être rendus coupables de ce délit, en 2022 ils seraient 20%, soit un Français sur cinq. Et ce malgré les peines encourues : la fraude à l’assurance est passible de 5 ans de prison et 375.000 euros d’amende.

Naturellement, ces peines sont rares. Ce que les particuliers risquent le plus, c’est de ne pas recevoir d’indemnisation voire de voir leur contrat être annulé et de payer des indemnités à leur assureur. Mais il semblerait que le risque ne soit pas dissuasif, surtout chez les jeunes : 36% des 18-34 ans déclarent avoir déjà fraudé leur assurance, contre seulement 15% des plus de 55 ans.

Pourquoi les Français fraudent-ils leur assurance ?

Sans surprise, les contrats d’assurance les plus fraudés sont ceux automobiles, également car il présentent plus de risque d’être « responsable » et donc de subir les pénalités. Or, selon le sondage LeLynx/YouGov, la fraude à l’assurance est surtout pratiquée à cause de difficultés financières. La première raison de frauder annoncée par les Français est en effet le risque d’avoir un malus sur sa prime, et donc de payer plus cher.

Les jeunes sont donc naturellement les premiers tentés par cette fraude : ils payent déjà 30% de plus pour leur assurance auto que les séniors, et recevoir un malus ne ferait qu’augmenter la facture. La fraude solidaire se développe donc : elle consiste tout simplement à se déclarer responsable de l’accident d’un tiers, pour lui éviter l’augmentation du malus.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook