Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Écart salarial : les femmes travaillent gratuitement depuis le 6 novembre





Le 7 Novembre 2018, par La rédaction

L'écart des salaires entre hommes et femmes est une fois de plus pointé du doigt par le collectif Les Glorieuses : selon les calculs du collectif, les Françaises ont commencé à travailler "gratuitement" ce mardi 6 novembre depuis 15h35.


Si les femmes étaient payées au même niveau que les hommes, alors elles auraient pu s'arrêter de travailler ce mardi à 15h35. Malheureusement, ce n'est pas le cas : pour 2016, Eurostat avait calculé un écart de salaire de 15,2% entre les hommes et les femmes. Cela correspond à 38 jours ouvrables environ, soit la période entre le 6 novembre et le 31 décembre. 

Le collectif déplore le fait que l'écart des salaires entre les hommes et les femmes s'est réduit de 0,5 point sur les cinq dernières années. Le rythme de résorption est lent, trop lent, regrettent Les Glorieuses, qui relèvent qu'à cette cadence, l'égalité salariale entre les deux sexes sera atteinte... dans 150 ans, en 2168. Des chiffres qui peuvent être encore plus importants : l'Insee avait ainsi calculé que l'écart de rémunération entre homme et femmes sur l'ensemble d'une carrière était de 23,7% en 2018 ! Le collectif a mis en place un calculateur qui permet aux femmes de mesurer le manque à gagner en fonction de leurs salaires actuels.

Marlène Schiappa, la secrétaire d'État à l'égalité hommes-femmes, a souligné cette différence et rappelé les mesures mises en œuvre pour tenter de combler le gouffre persistant. La loi sur l'avenir professionnel votée en septembre dernier contient ainsi une disposition qui oblige les entreprises à publier les écarts de salaire ; et quand il y en a, les sociétés ont trois ans pour se mettre en conformité.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook