Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En 2020, les Français ont eu un appétit soudain pour les conserves





Le 8 Février 2021, par Anton Kunin

Les conserves ont retrouvé les faveurs des consommateurs. En 2020, le secteur a grossi de 9,2% en valeur, indique l’Union interprofessionnelle pour la promotion des industries de la conserve appertisée (UPPIA).


Conserves : des hausses de ventes mirobolantes pour certains produits

Envie d’espacer les sorties liées aux courses, besoin nouveau de cuisiner soi-même à midi, paresse tout simplement… : en 2020, les Français se sont rués sur les conserves, au point que le chiffre d’affaires du secteur a bondi de 9,2%, selon les chiffres que vient de dévoiler l’Union interprofessionnelle pour la promotion des industries de la conserve appertisée (UPPIA).

Et +9,2% n’est qu’une moyenne calculée pour l’ensemble des produits sur l’ensemble de l’année : il faut savoir que certains produits ont enregistré des hausses allant de 20% à 70% les premières semaines du premier confinement. En volume, les ventes ont augmenté de 9,7%.

7 Français sur 10 consomment des conserves

Ces chiffres font écho à ceux révélés par l'interprofession des légumes en conserve et surgelés Unilet à la mi-janvier 2020 : lors du premier confinement, les ventes de légumes en conserve ont enregistré une hausse de 28%, puis de 50% sur la dernière semaine d’octobre 2020, juste avant le deuxième confinement. Toujours selon Unilet, les Français sont désormais 71% à consommer des légumes en conserve. 1 Français sur 2 en consomme même au moins une fois par semaine, et 96% des consommateurs de ces produits ont l’habitude d’en avoir chez eux.

Revers de la médaille pour la profession : si les ventes dans les commerces alimentaires ont augmenté, les commandes des restaurants, pour les raisons qu’on connaît, se sont effondrées (-60% à -80% selon les segments de marché début 2020, d’après les données de l’UPPIA).



Tags : alimentation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook