Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ferrero : pour la troisième année, plus de 2.000 euros de bonus aux salariés





Le 17 Septembre 2021, par Paolo Garoscio

La direction et les syndicats de Ferrero avaient, en 2018, annoncé un plan visant à améliorer la performance des usines italiennes du groupe. Un plan qui visait à donner un bonus monétaire aux salariés s’ils atteignaient certains résultats et sous réserve d’une bonne santé économique de l’entreprise. Depuis lors, le bonus a été versé tous les ans, et 2021 n’y fera pas exception.


Un bonus de 2.200 euros en moyenne chez Ferrero

Pixabay/KRiemer
Pixabay/KRiemer
Lors d’une réunion entre la direction et les syndicats de l’entreprise, l’annonce a été faite : l’ensemble des salariés italiens de Ferrero bénéficieront d’un bonus de 2.200 euros en moyenne pour l’année 2021. La somme, défiscalisée, sera versée avec le salaire du mois d’octobre. Ce ne sont pas moins de 6.000 salariés italiens du géant de l’agroalimentaire qui seront ainsi récompensés de leurs efforts sur l’année fiscale 2020-2021 encore marquée par la crise sanitaire.

Comme à chaque fois, le montant de la prime est calculé pour 30% sur les résultats de l’entreprise dans l’année fiscale écoulée et pour 70% sur les résultats de chaque usine prise individuellement. C’est ce qui explique les légères différences, de quelques dizaines d’euros, entre les primes dans chaque établissement. Néanmoins, aucun salarié ne touchera moins de 2.100 euros ni plus de 2.350 euros, le maximum prévu dans l’accord.

Des primes accordées pour la troisième année consécutive

Depuis la signature de l’accord, en 2018 et donc pour l’année fiscale 2018-2019, Ferrero, malgré la crise sanitaire et les décisions de fermeture et de réduction du temps de travail, notamment en 2020, a toujours versé cette prime. En 2019 et en 2020, elle avait également dépassé 2.000 euros par salarié.

Sur trois ans, ce sont donc plus de 6.000 euros que les salariés de Ferrero en Italie ont obtenu en primes défiscalisées, soit la redistribution de plus de 36 millions d’euros de la part de l’entreprise.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook