Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Flunch veut céder une soixantaine de restaurants





Le 27 Janvier 2021, par François Lapierre

La crise sanitaire fait une nouvelle victime : le groupe Mulliez a annoncé un « redimensionnement » du réseau de restauration Flunch, accompagné d'une procédure de sauvegarde.


1.300 postes concernés

Comme beaucoup d'autres enseignes de restauration, le réseau Flunch souffre énormément des conséquences de l'épidémie, entre protocole sanitaire et fermeture administrative. Pour assurer la survie de l'entreprise, le groupe Mulliez a annoncé un placement sous procédure de sauvegarde qui permettront à Flunch de faire face aux difficultés majeures liées à la crise sanitaire. Un projet de redimensionnement propose la cession d'une soixantaine d'établissements sur un total de 227 restaurants (dont 66 de franchisés qui ne sont pas concernés). Un plan de sauvegarde de l'emploi pourra être ouvert, après consultation avec les organisations syndicales, ajoute le propriétaire.

Les restaurants concernés vont être proposés à la reprise, « en priorité aux collaborateurs de l'enseigne et aux franchisés actuels ». Ensuite viendra le tour des professionnels de la restauration qui pourront acquérir des établissements mis en vente par Flunch. Il s'agit pour le groupe Mulliez de se concentrer sur les établissements les moins déficitaires et ceux qui bénéficient des meilleurs emplacements. L'enseigne espère pouvoir redémarrer l'activité dans la meilleure des positions possibles au moment de la réouverture dont on ignore toujours la date.

Un chiffre d'affaires divisé par deux

En ce qui concerne l'emploi, ce projet de redimensionnement va toucher « un maximum de 1.300 postes » sur des effectifs de 5.000 personnes. Il reste encore à obtenir l'aval du tribunal de commerce de Lille, qui rendra son jugement en fin de semaine. La procédure de sauvegarde permettra à Flunch de « se donner du temps en termes de trésorerie en attendant la reprise de l'activité commerciale dont la date reste toujours incertaine, et de poursuivre son plan de transformation », précise un communiqué de l'entreprise.

L'enseigne Flunch, créée en 1971, a misé son modèle économique sur la restauration en libre-service. La crise épidémique a eu des conséquences catastrophiques sur les finances du groupe, dont le chiffre d'affaires a chuté de 57 % en 2020, à 212 millions d'euros. Chaque année, le réseau sert 55 millions de clients.



Tags : restauration

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook