Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gérald Darmanin veut encadrer les niches fiscales





Le 3 Février 2019, par Paul Malo

Le ministre de l'Action et des Comptes publics réfléchit à mettre les niches fiscales sous conditions de ressources.


100 milliards d'euros pour 450 niches fiscales

Les niches fiscales représentent 14 milliards d'euros, soit quatre fois plus que l'ISF, plus de la moitié de ces 14 milliards profitant aux 9 % des Français les plus riches. C’est ce qu’estime le ministre de l'Action et des Comptes publics. Gérald Darmanin envisagerait donc de les encadrer de deux façons différentes : soit en diminuant leur plafond global, soit en les mettant sous conditions de ressources.

Selon les chiffres de la Cour des comptes, il existe encore actuellement environ 450 niches fiscales différentes. Leur coût total s’élevait à 100 milliards d’euros l’an passé. Remettre à plat le dispositif des niches fiscales afin qu’elles profitent plus aux classes  moyennes et populaires pourrait être une façon de répondre aux attentes des Gilets Jaunes. C’est en effet l’une des  suggestions les plus populaires sur le site du « Grand Débat ».




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook