Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

HOPPS Group - le leader français de la e-logistique bientôt sorti d’affaires





Le 20 Janvier 2020, par La Rédaction

Le leader privé de la logistique e-commerce HOPPS Group s’apprête à conclure une levée de fonds afin d’assurer son refinancement. Une bonne nouvelle pour le groupe qui vise l’équilibre financier d’ici deux ans grâce à cette opération et au développement de ses activités.


Après avoir fait face à des difficultés de trésorerie ces derniers mois, HOPPS Group s’apprête à sortir de l’ornière. Le spécialiste français de la e-logistique a retenu en décembre dernier quatre investisseurs avec lesquels sont engagées les négociations pour assurer son refinancement. Cette opération, dont le closing est attendu dans les prochaines semaines, permettra à HOPPS Group de lever 30 à 50 millions d’euros de financement. De quoi assurer l’équilibre financier du groupe d’ici deux ans et de pérenniser son avenir.
 
Cette levée de fonds intervient  dans la continuité d’une première  opération couronnée de succès en septembre dernier. Celle-ci avait déjà permis au groupe de réunir quelques 30 millions d’euros auprès de GDP Vendôme, la société d’investissement familiale de Jean-François Gobertier, et des Caisses d’Epargne.
 
Un intérêt soutenu de la part des investisseurs
 
HOPPS Group dispose en effet d’atouts qui semblent séduire particulièrement les investisseurs. Fondée en 2017 par Frédéric Pons, Eric Paumier et Guillaume Salabert, l’entreprise s’est hissée en à peine trois ans au rang de leader de la logistique e-commerce en créant une offre de valeur intégrée unique dans l’Hexagone, allant du premier au dernier kilomètre. Grâce au rachat de plusieurs sociétés dans le domaine de la logistique et en capitalisant sur leurs synergies, HOPPS Group a construit un réseau de plus de 270 centres et relais et de plus de 18 000 messagers sur tout le territoire. Cette capacité d’action à coûts maîtrisés, qui s’adresse tant à ses 25 000 clients professionnels qu’aux particuliers, suscite l’intérêt des e-commerçants et notamment du premier d’entre eux, Amazon, qui est actionnaire d’une des filiales de HOPPS Group, Colis Privé.
 
Le groupe a également fait de l’innovation l’un de ses atouts maîtres pour se différencier dans son secteur. Grâce à ses technologies de livraison et à son savoir-faire logistique, le groupe affiche un taux de 88,9% de colis livrés dès le premier passage. En juin 2019, HOPPS Group a annoncé avoir créé sa propre agence spécialisée dans les solutions data et lancé sa base de données nouvelle génération, Lucy, dédiée à la connaissance client en France. HOPPS Group a par ailleurs poursuivi la diversification de ses activités en ayant notamment lancé hoppstore, le premier réseau postal privé en partenariat avec Culture Presse, l’organisation professionnelle des marchands de presse.
 
Retournement en vue
 
Si HOPPS Group bénéficie de la forte croissance du secteur du e-commerce et de son corolaire, la progression continue du volume de colis envoyés chaque année, l’entreprise a cependant fait les frais en 2019 des difficultés de sa filiale Adrexo, spécialisée dans la distribution de prospectus publicitaires. Celle-ci a en effet accusé à la fois le contrecoup du mouvement des « Gilets jaunes » qui a particulièrement affecté ses clients dans la grande distribution mais aussi une fragilisation de l’image de l’imprimé publicitaire
 
Pour autant, le groupe s’est engagé depuis sa création au redressement des sociétés en difficulté dans le secteur de la logistique. Déficitaires lors de leur reprise par HOPPS Group, Dispéo, ex-numéro 3 du secteur de la logistique, et ADS, ex-numéro 2, ont vu leurs pertes divisées par deux depuis leur acquisition par les 3 entrepreneurs. De même, Colis Privé qui perdait 17 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros lors de son rachat par Eric Paumier et Frédéric Pons en 2012, affiche en 2019 un EBITDA positif de 8 millions d’euros, contre 300 000 euros l’an passé.
 
Afin d’assurer l’avenir d’Adrexo, HOPPS Group cherche à repositionner sa filiale sur les métiers de la distribution de courrier, un marché qui ne comptait pas jusqu’ici d’acteur privé. Un mouvement stratégique qui pourrait s’avérer payant. Les 10% du marché du courrier d’entreprise qu’HOPPS Group ambitionne de conquérir représentent en effet à eux seuls près de 400 millions d’euros. La montée en puissance à venir du réseau hoppStore, bureaux de poste privés, est également l’un des leviers de diversification annoncés par le groupe. En effet, HOPPS Group prévoie avec cette filiale de proposer aux particuliers des services d’envoi de courriers, colis et recommandés en France et à l’étranger. Affaire à suivre dans les prochaines semaines avec les annonces attendues autour du financement de ce groupe français qui suscite bien des intérêts !
 




1.Posté par Drujon Frederic le 21/01/2020 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à Eric et Frédéric et à tous les collaborateurs de HOPPS! J’ai toujours cru en vous et à votre capacité d’innover et de vous adapter sans cesse . Longue vie à vous , amitiés , Fred

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook