Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Inflation et pénuries : Danone revoit sa gamme de produits





Le 21 Juin 2022, par Paolo Garoscio

Les ménages français s’inquiètent de plus en plus de l’inflation, qui a atteint un niveau historiquement élevé en mai 2022 et devrait rester haute au moins jusqu’à la mi-2023. Mais les entreprises aussi font face à des difficultés, entre pénuries de matières premières, hausse des prix et difficultés logistiques. Danone a donc annoncé que le groupe va revoir son offre à la baisse.


Danone cherche à faire des économies

Les pénuries alimentaires et la hausse du prix du pétrole, utilisé pour la fabrication de plastique entre autres, ont contraint le groupe à faire une annonce surprenante : une évolution, à la baisse, de sa gamme de produits. En marge du sommet Consumer Good Forum qui se tient en Irlande du 20 au 23 juin 2022, Aula Ziz, directrice des ventes monde de Danone, a confirmé une nouvelle stratégie pour faire face à l’inflation.

L’idée de Danone est de concentrer ses efforts selon les régions et les habitudes de consommation… et ce dans tous les secteurs dans lesquels le groupe est présent. Danone va donc mieux cibler sa clientèle et préférer les produits les plus vendus, ce qui aura pour conséquence de réduire l’offre pour les consommateurs. Mais pour Danone, cela devrait permettre de réduire la production et, surtout, d’optimiser les coûts afin de faire des économies.

Les prix en hausse devraient faire grimper le chiffre d’affaires

Suppression de parfums, baisse de la variété dans les emballages et les conditionnements… les potentiels leviers, pour Danone, sont nombreux. Le groupe devrait revoir son offre avec chacun de ses clients, des mesures que Danone explique être « ni révolutionnaires, ni complètement nouvelles » dans un commentaire fourni au journal Les Echos.

D’autant plus que l’opportunité pour Danone est majeure : malgré la crise en cours, selon les informations fournies au journal Les Echos, le groupe s’attend à une augmentation du chiffre d’affaires de 3 à 5% pour 2022. La raison ? Une augmentation des prix de vente auprès de ses clients, lesquelles devraient les répercuter sur les clients finaux.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook