Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

JPMorgan Chase va supprimer 5 000 emplois aux Etats-Unis





Le 25 Février 2014, par

La banque américaine JPMorgan Chase, qui est parmi les banques au centre du scandale des subprimes considéré comme le déclencheur de la crise économique mondiale de 2008, a annoncé une suppression de 5 000 postes aux Etats-Unis. Malgré cela, les dépenses de la banque ne devraient pas baisser en 2014 par rapport à 2013.


cc/flickr/kricav
cc/flickr/kricav
En 2013, la banque avait quelques 265 000 employés et malgré des bénéfices record, l’exercice fiscal de 2013 s’étant clos avec un bénéfice net de 17,9 milliards de dollars, elle a décidé de réduire de 5 000 postes nets le nombre de ses employés. Fin 2014, la banque devrait donc compter 260 000 employés.

La réduction de ces effectifs aura lieu, selon le document publié sur son site internet, essentiellement dans le secteur de l’activité au détail, notamment par le remplacement d’employés des guichets avec des automates. La plus grande suppression d’effectifs, 6 000 emplois, aura lieu dans le secteur des prêts immobiliers tandis que les emprunts pour l’acquisition de voitures verra le nombre de ses effectifs réduits de 2 000 personnes.

Au total, ce sont donc 3 000 personnes qui seront réaffectées et 5 000 emplois supprimés. Mais la banque a annoncé également le recrutement d’environ 200 banquiers qui seront spécialisés dans les investissements aux entreprises. Un recrutement qui devrait maintenir les dépenses totales de la banque en 2014 au même niveau que 2013 : 59 milliards de dollars.

La décision de la suppression d’emplois fait suite à un recul du bénéfice net de la banque qui, s’il reste à un niveau record, a baissé de 16%, affecté notamment par l’accord à l’amiable conclu avec les autorités américaines dans l’affaire des subprimes. JPMorgan Chase a en effet payé une amende de 13 milliards de dollars dans ce scandale fin 2013.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook