Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'État pourrait revendre l'intégralité de sa participation dans Aéroports de Paris





Le 7 Mars 2018, par

La privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) devrait intervenir d'ici la fin de l'année. Le gouvernement devrait vendre toute sa participation dans le capital de l'entreprise.


L'État détient actuellement 50,6% du capital d'ADP, l'opérateur qui gère les aéroports Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly. C'est l'intégralité de cette participation qui sera vendue, assure BFMTV sur la foi de plusieurs sources. La régulation est suffisamment forte pour « conserver ses droits sur les dessertes, le foncier et la sécurité », estime une source et dans ces conditions, l'État n'a aucune raison de conserver une participation. L'Élysée serait sur la même longueur d'onde ; Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, avait déjà voulu cette opération bloquée par le Premier ministre d'alors, Manuel Valls.

L'État conservera par ailleurs un droit de veto sur le foncier de l'entreprise, empêchant ainsi le repreneur de spéculer sur les terrains. La licence d'exploitation devrait être comprise entre 70 et 90 ans. Sur le terrain législatif, la loi Pacte portée par Bruno Le Maire comprendra un volet qui permettra à l'État de se désengager complètement, c'est à dire de passer sous le seuil des 50% de participation (la loi actuelle le lui interdit). Le vote du texte sera organisé à l'automne, ce qui permettra de lancer le processus de privatisation.

Les 50,6% de participation de l'État dans ADP « pèsent » 8,2 milliards d'euros. Un tel « bijou de famille » attire beaucoup de prétendants ; un des plus sérieux reste Vinci, qui détient déjà 8% de l'entreprise. Le groupe italien Atlantia, propriétaire de l'aéroport de Nice, ainsi que l'entreprise espagnol Ferrovial sont également sur les rangs. Des investisseurs financiers comme Ardian, Predica, la Caisse des Dépôts du Québec ou encore GIP sont intéressés. L'État pourrait faire en sorte de favoriser les groupes ayant une expérience de gestion d'aéroports internationaux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : adp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook