Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’inflation atteint un nouveau record en France en février 2022





Le 25 Février 2022, par Paolo Garoscio

Mauvaise nouvelle pour les ménages : la tendance inflationniste continue et s’accélère en France. Les données de l’Insee, partielles, sur l’inflation en février 2022 dans le pays, dévoilent une forte hausse de l’augmentation des prix qui atteint un niveau attendu, mais uniquement à la mi-2022. En cause : essentiellement les prix de l’énergie dont la hausse se poursuit.


L’inflation atteint 3,6% sur un an en France

Pixabay/2102033
Pixabay/2102033
Le chiffre avait déjà été évoqué par l’Insee, mais l’Institut de statistiques ne l’attendait qu’à la mi-2022 : l’inflation atteint, en février 2022 selon les données provisoires publiées le 25 février 2022, 3,6% sur un an. L’inflation accélère donc en France, les données consolidées pour le mois de janvier 2022 parlaient en effet d’une inflation à 2,9% sur un an pour le premier mois de l’année 2022.

Sans surprise, les prix de l’énergie, en forte hausse, pèsent le plus lourd sur la hausse des prix à la consommation. Leur augmentation accélère également : alors que les prix de l’énergie affichaient une hausse de 19,9% sur un an en janvier 2022, celle-ci atteint 21% en février 2022, sur fond d’augmentation des prix des carburants et de hausse du prix de l’énergie.

Inflation : une tendance qui ne devrait pas s’inverser

Outre l’énergie, comme en janvier 2022 les prix de l’alimentation influence aussi grandement l’inflation en France : ils augmentent de 1,9% tous produits confondus, mais surtout de 5,6% pour les produits frais, sur un an, en février 2022. En janvier 2022, ces hausses étaient respectivement de 1,5% et 4%.

La tendance inflationniste ne devrait par ailleurs pas s’inverser à court terme, et pourrait même être accentuée par la guerre en Ukraine. Le 24 février 2022, avant une stabilisation, les prix du gaz en Europe ont connu une hausse de 30% en 24 heures, avec un pic à 60%.
De même, les sanctions imposées à la Russie mais aussi l’importance de l’Ukraine et de la Russie dans la production de matières premières, notamment agricoles, pourrait avoir un impact négatif sur les prix dans les semaines et mois à venir.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook