Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La croissance pour 2021 revue à la baisse





Le 6 Avril 2021, par Paolo Garoscio

Le gouvernement continue d’avoir beaucoup d’espoir pour la croissance de l’économie française en 2021, croissance qu’on sait déjà insuffisante pour compenser, en un an, la récession de plus de 8% enregistrée en 2020. Mais Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a annoncé quelques mauvaises nouvelles le 4 avril 2021.


Une croissance moins élevée que prévu

Les prévisions de croissance de la Banque de France, de l’Insee ou encore des organismes internationaux comme le FMI et l’OCDE étaient globalement raccord : la croissance, en France, devait atteindre environ 6% en 2021, grâce à la reprise de l’activité et la fin supposée de la pandémie. Sauf que ces prévisions ne tenaient pas compte de la troisième vague qui frappe l’Hexagone et qui a conduit le gouvernement a décréter le troisième confinement généralisé de la population.

Désormais, il faut refaire les comptes, et forcément l’impact de cette mesure est négatif : 150.000 magasins fermés et un coût de près de 11 milliards d’euros en aides. « Ces mesures auront un impact sur l'économie française », a confié Bruno Le Maire, ministre de l’Économie dans un entretien accordé au Journal du Dimanche et publié le 4 avril 2021. Résultat : il a revu à la baisse la prévision de croissance du gouvernement à 5% en 2021, contre 6% auparavant.

La réouverture des bars et restaurants remise en doute

Autre mauvaise nouvelle, qui ne va certainement pas faciliter les choses : la question de la réouverture des bars et restaurants pour la mi-mai, comme l’a annoncé Emmanuel Macron, est loin d’être une date fixe. Invité du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, le 4 avril 2021, il a précisé que « c'est la situation sanitaire et le développement de la vaccination qui dicteront le calendrier ».

La question de la réouverture est donc soumise à l’évolution de la situation sanitaire en France : « si à la mi-mai les conditions sanitaires sont remplies, nous verrons quels types d'activités pourront reprendre ». Et naturellement, plus cette réouverture se fera tardivement, plus le coût pour l’État et l’économie sera élevé.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook