Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le fisc va surveiller les publications sur les réseaux sociaux





Le 10 Novembre 2018, par François Lapierre

Attention au partage intempestif sur les réseaux sociaux de ses dernières achats : le fisc aussi est connecté à internet et il surveille les contribuables…


Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, prévient les Français dans l’émission Capital, qui sera diffusée sur M6 ce dimanche 11 novembre : les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.) sont surveillés par l’administration fiscale. Et si les agents constatent un train de vie qui dépasse la déclaration de revenus d’un contribuable, ils pourront alors lui demander des comptes. Cette expérimentation, qui s’inscrit dans l’accentuation de la lutte contre la fraude, est rendue possible car les comptes personnels sont accessibles publiquement.

Le ministre explique que le fisc pourra constater que, « si vous vous faites prendre en photo manifestement de nombreuses fois avec une voiture de luxe alors que vous n'avez pas les moyens pour le faire, peut-être que c'est votre cousin ou votre copine qui vous l'a prêtée, ou peut-être pas ». Le contribuable devra manifestement y réfléchir à deux fois avant de partager un cliché qui pourrait possiblement lui poser des problèmes avec l’administration fiscale.

La mise en place de cette expérimentation aura lieu au début de l’année prochaine, dans la foulée des dispositions contenues dans la loi contre la fraude fiscale votée le 24 octobre. Les contribuables un peu trop volubiles sur les réseaux sociaux ne sont pas les seuls touchés par les mesures du texte. Les plateformes de l’économie collaborative seront aussi tenues de fournir au fisc les revenus des utilisateurs. Le fameux « verrou de Bercy » disparaît également, celui-ci permettait à l’administration de décider d’une poursuite judiciaire pour infraction fiscale. La justice sera seule à décider désormais.



Tags : fisc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook