Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les masques désormais obligatoires à Paris et sa petite couronne





Le 28 Août 2020, par Paolo Garoscio

De nombreuses villes de France avaient, par elles-même ou sous l’impulsion du Préfet ou du gouvernement, opté pour une obligation totale du masque dans leurs rues. Nice, ou encore Marseille, s’y étaient pliées. Mais, désormais, ce sont les habitants de la Capitale qui ne pourront plus sortir de chez eux sans masque.


Le masque obligatoire à Paris dès le 28 août 2020

Pixabay/Walkerssk
Pixabay/Walkerssk
La mesure était attendue car maintes fois évoquées, en particulier puisque l’Île-de-France fait partie des régions dans lesquelles le virus circule le plus. « Zone rouge » en termes de contaminations, les franciliens font même l’objet de restrictions de voyages par la Belgique et l’Allemagne.

Afin d’éviter que Paris ne se transforme en un cluster géant, alors que la rentrée approche et qu’étudiants et travailleurs vont de nouveau se ruer dans les métros, le gouvernement n’a donc pas eu d’autres choix. Jean Castex, Premier ministre, « a demandé au préfet de police d’étendre, en concertation avec les élus concernés, l’obligation de porter le masque dans la totalité de l’espace public à Paris et sur l’ensemble des trois départements de la petite couronne : la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne », explique la Préfecture de Paris.

Une obligation pour les piétons, mais pas seulement

Les Parisiens et leurs voisins de banlieue devront donc porter le masque dès lors qu’ils franchissent le seuil de leur porte d’entrée, et ce dès vendredi 28 août 2020 à 8h. Et ils devront le garder dans quasiment tous les cas, puisque l’obligation ne s’applique pas uniquement aux piétons.

Le port du masque a été rendu obligatoire pour les piétons, les cyclistes, les personnes à trottinette ainsi que pour les utilisateurs « d’autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non ». Les motos et les scooters sont donc concernés.

La règle, pour le port du masque dans la Capitale, est donc finalement simplifiée par rapport à la tentative de ne l’imposer que dans certaines rues ou quartiers : il doit être porté partout, tout le temps, dans la rue comme dans les transports en commun, dans les magasins comme dans les écoles et les entreprises (en tout cas, à partir du 1er septembre 2020, date d’entrée en vigueur du nouveau protocole sanitaire pour les entreprises).




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook