Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prix des produits alimentaires vont augmenter de 3%





Le 4 Mars 2022, par Olivier Sancerre

Les produits alimentaires seront plus chers de 3% en moyenne cette année, suite aux négociations entre les distributeurs, les agriculteurs et les industriels. Une première en huit ans, assure le gouvernement.


Négociations difficiles

Après des hausses de 0,3% en 2020 et de 0,1% en 2021, le budget alimentaire des Français va grimper cette année. La loi Egalim 2, qui oblige chaque année les distributeurs et les producteurs à négocier les prix, a abouti à une hausse des prix des produits alimentaires : elle sera de l'ordre de 3%, avec des différences en fonction des filiales selon le ministère de l'Agriculture. Une augmentation qui intervient après huit ans de déflation.

Les discussions avaient jusqu'au 1er mars pour se terminer, et certaines d'entre elles l'ont été quelques heures après la date butoir. Le taux de signature des accords dépasse les 80% pour la plupart des enseignes, mais des blocages sont toujours d'actualité pour deux grands distributeurs que le ministère n'a pas voulu nommer. La pression mise par l'exécutif devrait rapidement faire sauter les dernières réticences, au risque sinon de subir des sanctions financières.

Protéger le pouvoir d'achat

Même s'il s'agit d'une hausse des prix, ces 3% demeurent une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des Français : l'Ania, principale organisation de l'agroalimentaire, avait en effet demandé une augmentation de 6% des prix. Sans la loi Egalim, dont la deuxième version a été adoptée en janvier 2021, « ce serait un désastre au moment où on se parle », a expliqué Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture.

La loi doit remplir plusieurs critères qui, sur le papier, semblent irréconciliables : protéger le pouvoir d'achat tout en assurant aux agriculteurs d'être convenablement rémunérés pour leur travail et aux industriels de poursuivre leur activité et investir. Un équilibre extrêmement délicat que les négociations annuelles sont parvenues à trouver.



Tags : alimentation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook