Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les sénateurs veulent créer un livret d’épargne défense





Le 28 Février 2024, par Paolo Garoscio

Afin de soutenir l'industrie de défense française qui manque de crédits faute de banques pour prêter de l’argent au secteur, une proposition de loi relative à la création d'un Livret d'Épargne Défense Souveraineté (LEDS) a été mise sur la table par des sénateurs socialistes. Ce futur produit d’épargne, présenté comme une première en France, cherche à mobiliser l'épargne des citoyens en faveur du secteur de la défense, secteur clé pour la souveraineté et l'autonomie stratégique du pays.


Le LEDS : un nouveau livret pour les Français ?

Le LEDS se distingue par son objectif double : offrir aux épargnants une nouvelle forme de placement tout en canalisation des fonds vers un domaine vital pour la sécurité nationale. L’idée reprend celle du gouvernement, qui a tenté de flécher une partie de l’épargne déposée sur le Livret A vers le financement de l’industrie de la Défense, mesure retoquée par le Conseil d’État.

L'initiative répond surtout à un besoin pressant de diversifier les sources de financement des entreprises de défense, notamment les PME innovantes et les start-ups, qui rencontrent des difficultés pour accéder aux financements traditionnels en raison de la frilosité des institutions bancaires vis-à-vis du secteur militaire.

Des détails qui restent à confirmer

Le projet, déposé au Sénat le 20 février 2024, stipule que ce livret serait accessible à toute personne physique résidente fiscale en France, avec la restriction d'une seule souscription par individu. Les fonds ainsi collectés seraient dédiés à l'achat de titres financiers soutenant directement les acteurs de l'industrie de défense. Cependant, les détails opérationnels du LEDS, tels que le plafond de dépôt ou le taux d'intérêt, restent à préciser par les autorités compétentes via des décrets. Bien évidemment si la mesure est adoptée et le Livret d'Épargne Défense Souveraineté est créé, ce qui ne devrait pas poser de problèmes majeurs.

Le LEDS pourrait ainsi jouer un rôle clé dans la stratégie nationale de défense, en assurant une source de financement stable et pérenne pour les entreprises qui contribuent à la sécurité du pays. Toutefois, il reste la question de l’attrait de ce livret pour les épargnants, et particulièrement ceux opposés à financer une économie de guerre, ainsi que celle de son efficacité réelle pour l’industrie ciblée.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook