Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les taxis conservent leur avantage sur les VTC





Le 30 Décembre 2013, par

Le Journal officiel l'a confirmé samedi. Les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) devront désormais respecter un délai de 15 minutes entre la réservation et la prise en charge de leurs clients. Ce qui n'est pas du goût de la fédération des VTC qui veut aujourd'hui faire invalider le décret en question.


Les véhicules de tourisme avec chauffeur devront désormais respecter un délai de 15 minutes entre la réservation et la prise en charge du client, selon le décret publié au Journal officiel samedi.
Les véhicules de tourisme avec chauffeur devront désormais respecter un délai de 15 minutes entre la réservation et la prise en charge du client, selon le décret publié au Journal officiel samedi.

Le décret consigné par Sylvia Pinel et Manuel Valls vient donc donner satisfaction aux taxis. Cet ensemble de mesures vient s'ajouter à celles déjà existantes dans le Code du tourisme qui encadre l'activité des principaux concurrents des taxis classiques. Désormais, les VTC devront respecter un délai de quinze minutes entre la commande et la prise en charge du client. Et pas question de prendre des clients à la volée, dans la rue, une prérogative qui reste propre aux taxis. 

Par ce décret, le gouvernement avait la volonté de mieux distinguer les deux activités, au risque de toucher à la concurrence du secteur. Pour les VTC, il s'agit bel et bien d'une pénalisation de la concurrence. La fédération française des transports privés sur réservation (FFTPR) prévoit à l'heure actuelle d'attaquer ce décret devant le Conseil d'Etat.

 

Néanmoins, le décret prévoit deux exceptions. La première exempte de ce délai les réservations faites par des hôtels 4 et 5 étoiles au départ de leur établissement, mais également par des organisateurs de salons professionnels.

 

Reste que ces VTC semblent aujourd'hui avoir l'Autorité de la concurrence de leur côté. Cette dernière déclarait, dans un avis rendu la semaine dernière, qu'une telle contrainte imposée aux VTC présenterait des risques de "distorsions de concurrence". Affaire à suivre... 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook