Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

OVH : après l’incendie, des indemnités réclamées





Le 7 Janvier 2022, par Paolo Garoscio

Le leader français du cloud computing et de l’hébergement de serveurs, OVHCloud, est encore dans la tourmente près d’un an après l’incendie qui a ravagé un de ses datacenters à Strasbourg. Une action collective en justice pourrait être intentée par certaines entreprises ayant subi des pertes et des dommages à la suite de l’incident.


Mars 2021 : SBG4 est détruit dans un incendie

Pixabay/pixel2013
Pixabay/pixel2013
L’incident avait marqué les esprits : dans la nuit du 9 au 10 mars 2021, le datacenter strasbourgeois d’OVH, appelé SBG4, prenait feu. L’impact, sur l’Internet français, est majeur et l’incendie tombait alors au plus mauvais moment : quelques semaines seulement avant l’entrée en Bourse du géant français des données qui n’aura lieu finalement que plusieurs mois plus tard, en octobre 2021.

Des dizaines d’entreprises ont été impactées par l’incendie, certaines ayant perdu une partie de leurs données, voire l’intégralité de celles-ci. Sans compter l’indisponibilité de leurs services, de leur site Internet ou de l’accès aux données qui a duré plusieurs jours, OVH ayant dû éteindre l’incendie puis relancer les serveurs. Si aucune victime n’est à déplorer, les pertes économiques se chiffreraient à plusieurs millions d’euros.

Une action collective intentée contre OVH

Selon les informations du journal Les Echos, plusieurs entreprises ont décidé de lancer une procédure collective en justice, avec l’appui du cabinet d’avocats Ziegler et Associés. Plus de cinquante entreprises auraient ainsi rejoint la plainte, préparée depuis plusieurs mois. Elles reprochent à OVH la sécurité des serveurs et les dispositifs anti-incendie qui n’auraient pas été suffisants pour maîtriser rapidement le départ de feu, lequel s’est ensuite propagé à l’ensemble du bâtiment.

« Les préjudices subis par les entreprises s’échelonnent entre 10.000 euros et 1,9 million d’euros et au total on est sur des sommes considérables de plusieurs millions, voire dizaines de millions d’euros », a déclaré Maître Dakos du cabinet Ziegler et Associés à BFMTV le 7 janvier 2022. OVH, de son côté, n’a pas commenté l’information mais rappelle que des « gestes commerciaux » ont été faits.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook