Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Restauration rapide : Quick abandonne le Coca-Cola pour s'abreuver de Pepsi





Le 12 Février 2014, par

Le réseau Quick passe de Coca à Pepsi. La chaîne de restauration rapide a en effet jeté son dévolu sur les produits PepsiCo, qui remplaceront ceux de Coca-Cola à partir du 1er avril.


Les 379 établissements Quick qui quadrillent le territoire distribueront, durant les trois prochaines années, les boissons PepsiCo : Lipton Ice Tea, Tropicana, 7UP, ainsi que les marques Orangina-Schweppes (Orangina Regular et Oasis Tropical). Exit donc Coca-Cola et Fanta, qui n'ont pas remporté l'appel d'offre lancé par la deuxième chaîne de fast-food en France.
 
Quick se doit d'innover, alors que le groupe va faire face à la concurrence agressive de Burger King, qui compte bien s'établir largement en France. Quant au rival McDonald's, il est bien campé à la première place des chaînes de restauration rapide dans l'Hexagone. Pour faire la différence, Quick doit donc miser sur l'offre, et a dans sa manche un atout concurrentiel.
 
À l'instar de la plupart des restaurants rapides en Amérique du Nord, Quick va déployer à partir du 1er septembre un système de fontaine en libre service. Le client pourra se servir d'autant de boissons que désiré, une fois la première payée. Un concept testé dans plusieurs établissements et qui sera étendu à l'ensemble du réseau à la rentrée. Si l'on pouvait craindre des abus, il semble qu'il n'en soit finalement rien : la clientèle s'auto-régule, et c'est l'occasion pour elle d'essayer de nouveaux produits.
 
Alors que le marché accuse une baisse de 0,2%, Quick est sur les bons rails. En 2013, l'entreprise a signé en France une année record, avec des revenus qui ont augmenté de 3,8%, à 831 millions d'euros. Le groupe a annoncé la poursuite de la rénovation de ses restaurants, tout en continuant d'ouvrir de nouvelles franchises (13 en 2013).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook