Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Scandale des batteries d’iPhone : Apple répondra devant la justice





Le 23 Décembre 2017, par Anton Kunin

72 heures après qu’Apple ait publiquement admis qu’il bridait intentionnellement les iPhone équipés d’une batterie vieillissante, trois actions de groupe ont été initiées contre le fabricant aux États-Unis.


Via une action de groupe, les consommateurs accusent Apple de dissimulation d’information

Dans l’une des plaintes, soumise au greffe d’un tribunal fédéral à Chicago, les consommateurs accusent Apple de violation de propriété privée (c’est-à-dire qu’Apple s’est introduit dans des iPhone qui appartenaient à des tiers au moment des faits) et d’avoir rompu « l’accord tacite ».

Les consommateurs accusent également Apple de dissimulation expresse d'information. D’après le texte de la plainte, « le fait que le remplacement de la batterie améliorerait la performance de l'iPhone constituait une information importante pour les consommateurs raisonnables qui voulaient améliorer les performances de leurs iPhone vieillissants de la manière la plus économique possible ». L’avocat représentant les plaignants affirme que lorsqu’ils ont cherché à savoir pourquoi les performances de leurs iPhone avaient été bridées, à aucun moment ils n’ont pu trouver la réponse à cette question sur le site d’Apple ni se la faire communiquer par le service client, alors même qu’Apple savait pertinemment que ce problème pourrait être résolu par un simple remplacement de la batterie.

Les consommateurs reprochent à Apple de leur avoir causé des dépenses inutiles

D’après le texte de la plainte, si les consommateurs avaient su que le problème pourrait être résolu par le remplacement de la batterie, ils l’auraient fait remplacer et n’auraient pas acheté de nouvel iPhone. Selon les plaignants, Apple a donc induit des dépenses non nécessaires de leur part. L'avocat des plaignants invoque le Consumer Fraud and Deceptive Business Practices Act (Loi sur la fraude à l’égard des consommateurs et les pratiques commerciales trompeuses) de l’État d’Illinois, auquel les agissements d’Apple constituent selon lui une entorse.

Pour rappel, le 20 décembre 2017, sous la pression médiatique au sujet d’iPhone 5, 6 et 7 s’ayant retrouvés bridés après l’installation d’une nouvelle version d’iOS, Apple a fait savoir qu’il a effectivement amoindri intentionnellement les performances de ses appareils pour qu’ils ne sollicitent que modérément la batterie, cette dernière n’étant plus capable de fournir un courant élevé du fait de son âge.



Tags : Apple, iPhone, justice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement