Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toussaint : le marché le plus important pour les fleurs de cimetière





Le 31 Octobre 2016, par

La Toussaint est un moment où l’on pense aux défunts… et qui est aussi une opportunité commerciale pour le secteur des fleurs : d’après une étude TNS Sofres, les Français ont acheté pour 167 millions d’euros de fleurs de cimetière l’an dernier en cette période.


L’étude, produite pour FranceAgriMer et Val’hor (l’interprofession de l’horticulture), montre que les Français restent attachés à l’ornement dans les cimetières à la Toussaint. 6,5 millions de ménages ont acheté un total de 16,6 millions de végétaux en 2015 à cette occasion. Le panier moyen s’établit à 25,8 euros, soit 2,6 végétaux en moyenne par ménage. Si le volume global est impressionnant, il est moindre qu’en 2011, où il s’était vendu 22,5 millions de pots de chrysanthèmes pendant la Toussaint. 

Les seniors sont les premiers clients d’ornements végétaux pour la Toussaint. Les plus de 65 ans représentent en effet 45% des acheteurs, une catégorie suivie par les 50 à 64 ans (24%). Les volumes sont différents selon les régions ; ainsi, dans le Nord, les ventes de végétaux d’ornement sont plus importantes que durant le reste de l’année : ils représentent habituellement 6% du marché, contre 9% durant la Toussaint. 

C’est l’inverse en région parisienne, où l’on achète plutôt moins de ce type de plantes pendant la Toussaint (ces ornements comptent pour 16% du marché, au lieu de 17% le reste de l’année). Globalement, ce marché des plantes d’ornement pèse 2,5 milliards d’euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : toussaint

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook